Lorsqu’il s’agit de gérer une équipe multiculturelle, des facteurs supplémentaires sont à prendre en considération pour que les projets fonctionnent. Des défis liés aux différences culturelles peuvent survenir de différentes façons. Voici quelques conseils pour les surmonter.

  • Soyez clairs sur vos attentes.

Les habitudes diffèrent sur les processus décisionnels, sur la quantité d’analyse nécessaire au préalable, sur les personnes à convier aux négociations, ou encore sur la façon de s’adresser à ses supérieurs hiérarchiques. Toutes ces variations peuvent mener à un manque de communication, à un sentiment de rejection, et éventuellement ralentir l’avancement du projet. De ce fait, la meilleure façon d’éviter ce genre de problèmes est d’être clairs sur vos attentes. Expliquez donc clairement comment le processus décisionnel fonctionne au sein de votre équipe et la façon habituelle d’interagir avec la hiérarchie.

  • Ajustez votre style de communication.

Les Occidentaux utilisent généralement une communication directe, tandis que les non-Occidentaux préfèrent souvent une communication indirecte. Ne pas prendre cette différence en considération peut freiner l’échange d’information et créer des conflits interpersonnels. Vous devez être particulièrement vigilant sur cette différence quand il s’agit de faire part d’un problème. Alors qu’un Occidental préfèrera un avertissement direct, ce même message pourra apparaître comme agressif pour un non-Occidental. A la place, utilisez une manière indirecte pour faire comprendre le problème à ce dernier. 

  • Rassurez les membres de l’équipe sur l’importance de leur contribution.

Certains membres de l’équipe peuvent avoir des difficultés à parler la « langue commune » correctement. Cela peut rendre difficile pour l’équipe de reconnaître leur expertise. Les « non-natifs » peuvent se décourager à participer, ou s’inquiéter de la façon dont les autres les perçoivent. C’est pourquoi vous devez insister sur le fait que leurs compétences sont plus importantes que leur fluidité de langage, afin de les rendre à l’aise et sûrs d’eux.

  • Assurez-vous du bon avancement du projet et faites office de médiateur si besoin.

Même après avoir posé certaines règles, des problèmes de communication peuvent survenir dans les équipes multiculturelles. Il est important d’avoir de l’empathie pour chacun des membres de l’équipe et de les aider à résoudre le problème afin que celui-ci n’empire pas. Si nécessaire, des changements structurels peuvent être opérés afin de rendre la structure de l’équipe plus efficiente.

  • Construisez une identité commune.

Construire un fort esprit communautaire peut aider chacun à se sentir intégré et pleinement part au projet. En tant que chef d’équipe, ce doit être une de vos priorités. Cela permettra d’assurer que tout le monde travaille ensemble vers les mêmes objectifs en étant une équipe soudée.

Menu